Forum de guilde Reboot (Rift et Aion) et de la confrérie Itila Cala (LOTRO)
 
Portail généralPortail général  AccueilAccueil  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  FAQFAQ  

Partagez | 
 

 Génèse - L'âge de la vérité et de la découverte de Camelot.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Génèse - L'âge de la vérité et de la découverte de Camelot.   Dim 7 Jan 2007 - 10:36

Le père Benedictus avait réfléchi depuis longtemps à la manière de s'exèrimer lorsqu'il révellerait au jeune homme qu'était devenu Kynon, la vérité concernant sa famille. Chaque fois que l'enfant avait posé des questions concerant ses parents ainsi que la raison pour laquelle il avait été placé auprès de lui, Antonius avait éludé la question. Pourtant il était temps. Kynon Llion devait savoir qui avaient été ses parents et pourquoi ils étaient morts. Il s'agissait de choisir ses mots avec discernement, oui, avec discernement se dit-il. Il se râcla la gorge et,...

- "Kynon, te souviens-tu de tes parents ?"

- "Je me souviens un peu de ma mère." répondit-il.

- "Bien, très bien, parles-moi d'elle s'il-te-plait."

- "Je me souviens de sa douceur, de la douceur de sa voix, de sa peau. Je me souviens aussi des chansons qu'elle me chantait lorsque je n'arrivais pas a dormir."

- "et de ton père ? Ne te souviens-tu pas de ton père ?"

-"Je me souviens qu'il était souvent absent, c'est tout."


La dernière réponse affecta le viel Antonius, Kynon n'avait aucune idée de ce que son père avait fait pour lui. Cela allait lui rendre la tâche encore plus ardue qu'il ne l'avait cru. Il prit une profonde inspiration, puis,...

- "Kynon, je vais t'apprendre certaines choses sur tes parents, il est temps maintenant que tu connaisses la vérité a leur sujet. Tu ne m'interromperas pas jusqu'a ce que j'ai fini."

Le ton qu'avait employé le viel homme était on ne peut plus clair et ne souffrait aucune discussion ou interpretation.

Le père Antonius Benedictus commença alors son récit en choisissant chaque moi afn qu'il soit approprié à la situation. Il lui apprit que son père avait été un grand paladin, lui montrant des textes écrit par sa main. Textes de référence attribués aujourd'hui à d'autres. C'était en partie pour cela que Kynon le voyait rarement, son père avait souvent été appelés dans la capitale ou sur les champs de bataille, pour des affaires d'Etat ou pour défendre la Sainte Lumière. Il lui expliqua que son père avait été un homme bon, et qu'il devait se le remémorer ainsi. Puis, il enchaîna sur sa mère. Une très belle sorcière avalonienne, issue d'une famille de noble lignée. Il confirma se dont le jeune homme se souvenait de sa mère, mais ce n'était pas tout. Sa mère avait été une femme généreuse. Elle avait toujours aidé miséreux, quelque soit leur race ou leur lignage. $elle avait même failli dilapider l'immense fortune de sa famille. Oui, les parents de Kynon avait été des gens bien de leur vivant et c'est ainsi qu'il devait s'en souvenir.

Le cerveau de Kynon enregisrtait toutes ces informations du mieux qu'il le pouvait jusqu'à la dernière phrase du vieux moine. Alors ses parents étaient morts et voici la raison pour laquelle ils n'étaient jamais venu lui rendre visite. Le jeune homme leva un doigt afin d'obtenir le droit de parler, ce que lui concéda le père Benedictus.

- "Comment sont-ils morts ?" demenda Kynon.

Le vieil homme riva son regard dans celui de Kynon et lui raconta dans quelle circonstance son père rencontra sa mère. Il lui raconta comment il en était tombé amoureux et que lui, Kynon, était le fruit de cet amour. Puis, vint la partie pénible. Il lui fit un récit aussi complet que possible de la tragédie qui l'amena à être confié au vieux moine. Durant le récit, le regard du père Benedictus s'était perdu dans le vide et lorsqu'il regarda à nouveau le visage du jeune homme, il vit une larme perler au coin de son oeil gauche. Il le pria alors de n'avoir aucune haine à l'encontre de Branwick, celui-là même qui avait été le meilleur ami de son père. Il n'avait fait que son devoir. Aucun des paladins n'accepta d'exécuter la sentance prononcée par l'Ecclésirachie. Finalement, le Justicar Branwick se porta volontaire. Kynon ne devait avoir aucun resentiment, car ce noble paladin avait été en quelque sorte poussé à un tel acte. C'était le Conclave qui était responsable de la mort de ses parents et non le Paladin Branwick Brannigan, devenu maintenant le Frère-Capitaine Brannigan. De plus, il devait modifier cette haine naîssante en une force constructive, ce qu'accepta je jeune homme.

L epère Benedictus avait terminé son récit et demanda a Kynon si il avait des questions. Le jeune homme opina de la tête, et :


- "Lorsque je vous demandais de voyager à travers le royaume, vous me répondiez que le temps n'était pas encore venu pour moi de quitter le monastère. Qu'en est-il à présent mon Père ?"

- "En effet, tu as raison. Et je pense que voyager à travers le royaume reste une aventure dangereuse pour quelqu'un de ton âge."

A ces mots, la mine de Kynon se renfrogna, ce que remarqua aussitôt le Père Benedictus.

- "Pourtant, j'ai fait venir un jeune moine. Il doit se rendre à Camelot et m'en ramener certains nouveaux ouvrages ainsi qu'un coffre d'ingrédients nécessaires à la confection de mes potions et onguents. Je pense que tu pourrais l'accompagner dans se voyage. Tu auras ainsi tout loisir de découvrir la capitale en sa compagnie."

A ces mots, une lueur éclaira le visage du jeune homme, ce qui fit sourire Antonius.


Kynon passa la nuit à préparer son paquetage et à relire le guide de Camelot, ouvrage qu'il avait parcouru un tel nombre de fois que les pages en avaient souffert. Au matin, le frère Martin lui fut présenté. C'était un breton de petit taille, mais au regard luisant d'une intelligence hors du commun. Le voyage les menant à la capitale dura 3 mois. Trois mois que Kynon mit à profit en prenant d'innombrables notes sur ce qu'il voyait, ce qu'il resentait. Enfin vint le jour ou la capitale fut en vue. Ils avançait maintenant sur une large allée bordée de colones imposantes et majestueuses. Celle-ci les mena à la porte nord de Camelot, et Kynon fut impressionné par la taille et la qualité de la maçonnerie. Il n'avait jamais rien vu d'aussi grand et se sentait minuscule face à une telle construction.

Le frère Martin et lui séjournèrent un mois dans la capitale. Kynon découvri les nombreuses échoppe, les deux marchés, la Grande Caserne, l'Académie, l'Eglise et la table ronde. De nombreuses odeurs inconnue s'échappait des étales des marchés. D'autres des rayonnages des échopes d'articles de magie. Un va-et-vient incessant dans les rues et ruelles. De splendides ouvrages de maçonnerie. Kynon avait peine à croire que tout ce qu'il voyait était réel. Mais inévitablement, il vint un temps ou le voyage de retour au monastère s'imposa. Bien qu'un peu déçu, il quitta l'auberge en compagnie du frère Martin et s^émerveilla encore une fois sur cette capitale qu'il aimait tant.

Le voyage de retour prit plus de temps, car le chariots sur lequel ils voyageaient etait chargé d'ouvrages, de manuscrits et d'ingrédients. Et la vielle mule s'essouflait rapidement. Il leur fallut donc cinq mois pour revenir au monastère. Mais Kynon se jurar de revenir dans la capitale plus tard et d'en découvrir tous ses secrets.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Génèse - L'âge de la vérité et de la découverte de Camelot.   Dim 7 Jan 2007 - 19:09

Toujours pas déçu de prendre qques minutes à lire tes textes Kynon Smile


La suite !! king
Revenir en haut Aller en bas
ulryk
Sage bavard
avatar

Nombre de messages : 1141
Localisation : jura

MessageSujet: Re: Génèse - L'âge de la vérité et de la découverte de Camelot.   Lun 8 Jan 2007 - 18:20

effectivement encore un bon texte Kynon, on attend la suite avec impatience Crying or Very sad

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Génèse - L'âge de la vérité et de la découverte de Camelot.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Génèse - L'âge de la vérité et de la découverte de Camelot.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haïti: Genèse de l'échec des partis politiques part 1
» VERMINE : La Génèse
» Génèse - La chute d'un Paladin.
» Wound, le détenteur de Génèse.
» Bureau de Terragénèse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Reboot et Itila Cala :: Reboot - Itila Cala :: A la taverne du pêcheur-
Sauter vers: