Forum de guilde Reboot (Rift et Aion) et de la confrérie Itila Cala (LOTRO)
 
Portail généralPortail général  AccueilAccueil  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  FAQFAQ  

Partagez | 
 

 Thorod

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jelena
Sage bavard


Nombre de messages : 1455

MessageSujet: Thorod   Jeu 16 Aoû 2007 - 17:10

J'ai longuement discuté avec ma marraine Enge, l'autre soir en attendant un fantôme qui ne voulait pas apparaître. Cette soirée a été riche d'enseignement pour moi, et je voudrais profiter de mon parrainage pour que vous en sachiez un peu plus sur moi, afin que vous puissiez juger si je suis digne de confiance ou pas.

Mon père avait l'habitude de dire, en montrant la montagne qui se dressait non loin de notre maison : "peut importe le chemin emprunté mon fils, du moment que l'on arrive au sommet". On peut dire que mon chemin ne fut pas des plus faciles, car l'homme que vous pourriez accueillir dans votre guilde est un meurtrier !

Mon premier meurtre, je le commis le jour de ma naissance, en tuant ma mère qui ne survécut pas à l'accouchement. Ah ma mère... Je ne l'aurais jamais connu autrement que par les récits de mon père. C'était une elfe, maitresse du savoir, dont la bonté et les connaissances faisaient l'admiration de tous. Quel étrange couple elle formait avec mon père, un humain, un gardien, très érudit, avide de connaissances et plein de sagesse. Mon père avait une piètre opinion des femmes :
"Mon fils, les femmes ne servent qu'à causer des ennuis aux hommes en leur distillant un poison mortel qu'on appelle l'amour ! Sers toi des femmes pour assurer ta descendance, mais surtout, ne tombe jamais amoureux !"
"Mais papa, il y a quand même des femmes renommées dans l'histoire de cette contrée !"
"Balivernes mon fils, je suis sur que si l'on formait une communauté pour représenter les peuples libres opposés au seigneur ténébreux, elle ne compterait aucune femme !"

Le seul lien qu'il me reste avec ma mère est Gratch, le chien de ma mère, qui l'adorait et jappait dès qu'il était en sa présence. Depuis la mort de ma mère, le chien était muet, sans doute du fait de la douleur...

J'ai grandi au milieu de la forêt, dans une petite demeure très bien située, non loin de Combes, sur le plateau noir. J'ai très vite perdu tout contact avec les elfes. J'avais hérité de ma mère et des elfes en général, leur physique, leur gout de l'archerie et l'amour de la fôret. Mon père appréciait cette qualité et m'envoyait porter des colis ou des messages à plein de gens dans les environs.

Mon père fit ainsi mon éducation en m'abreuvant de conseils et en les mettant en pratique.

Mon père avait coutume de dire : "ne verse jamais le sang inutilement, prèfère la discussion à la violence !"
Un jour qu'il m'avait emmené pour discuter avec un marchand de Combes qui refusait de payer la somme demandée pour lui assurer sa protection, son lieutenant proposa de saigner l'homme pour l'exemple. "Non !" dit mon père, "Ce sont la des méthodes de barbares ! Ne t'inquiète pas brave marchand, nous ne te ferons aucun mal, mais sache que ton adorable petite fille perdra un doigt par jour de retard de ton paiment...". Je dois dire que l'affaire s'arrangea sans aucune violence...

Mon père disait également : "Personne n'est inutile sur cette terre, il suffit de savoir l'utiliser"
Ainsi ce brave unijambiste montré du doigt par les habitants d'Archet, qui se trouvait inutile et envisageait de mette fin à ses jours, et qui in fine, se révèla être un excellent appat pour la chasse aux ouargues, dont les fourrures vendues sur le marché d'Archet firent la joie des habitants et notre fortune !

Mon père avait un esprit plus ouverts que beaucoup d'homme sur cette terre et il me disait : "Peu importe nos différences et nos différents, si nous avons un objectifs commun"
Il réussit ainsi un fait d'arme reconnu lorsqu'il parvint à faire marcher ensemble des brigands du plateau noir et des orcs pour attaquer le camps de forestiers près de Combes, afin de dérober un butin conséquent, alors que les orcs et les brigands se détestaient.

Mon père était l'un des lieutenants les plus puissants des brigands du plateau noir, et on parlait de lui pour prendre le commandement de l'ensemble des brigands. Contrairement à ce que vous pouvez penser, il n'était attiré ni par le pouvoir, ni par l'argent. L'argent récolté ne lui servait qu'à recompenser ses troupes. "Ne tombe pas amoureux de l'argent mon fils, tout comme les femmes, il corrompt tout ce qu'il touche !" Non, ce qui faisait marcher mon père était la soif de connaissance liée à la peur de la mort. Toute sa vie a été tournée vers ce seul but : échapper à la mort ! Pour cela, il était près à tout, même à vendre son âme !

J'aurais pu ainsi passer ma vie à écouter les conseils de mon père, pour plus tard, comme il l'espérait, prendre sa succession quand un évènement changea le cours de ma vie. Mon père disait toujours : "La curiosité est un vilain défaut mais qui peut rapporter gros". Il me disait aussi : "Avec un supérieur, il n'existe que deux conduites possibles : soit tu lui obéis corps et âmes, soit tu prends sa place !". Alors que mon père avait été appelé au quartier général pour un problème lié à des fermiers, je restais seul à la maison. Je m'aperçu alors que dans sa précipitation, mon père avait oublié de fermer la porte de son laboratoire, ou il m'avait toujours interdit de pénétrer. Poussé par la curiosité, je poussais la porte et, suivi de Gratch, j'entrais dans le laboratoire. Je dois dire que je trouvais cette pièce merveilleuse, avec tous ces grimmoires, les nombreux bocaux remplis de substances inconnues et la grande table avec des alambics. Je jetais un coup d'oeil sur les titres des ouvrages "En quête d'immortalité", "Elfes et Hommes : pourquoi une telle différence", "Le secret des elfes", "L'elixir de longue vie"... J'attrapais alors "L'elixir de longue vie" pour en lire quelques pages, mais le livre m'échappa des mains, et en tombant, percuta un bocal qu'il entraîna dans sa chute. Le bocal se brisa en touchant le sol, en répendant son contenu. A ma grande surprise, je vis qu'il s'agissait d'une main, une main gauche même. C'est alors que Gratch s'approcha, et se mit à lécher la main en jappant ! Réalisant toute l'horreur que j'avais devant moi, mais mon esprit refusant d'accepter cette vérité, je m'évanouis.

Quelques temps plus tard (visiblement mon évanouissement avait été de courte durée), je me relevais et regardait frénétiquement les bocaux : mains, pieds, têtes, mais surtout tous les organes internes du corps, étaient présents. Je sortais en courant du laboratoire, bien décidé à parler à mon père. Quels examens horribles avait-il osé pratiquer sur ma mère ? Ne l'avait-il épousé qu'à des fins scientifiques ? Jusqu'à ce jour, je voyais mon père comme un sage, volant aux riches pour donner aux pauvres, mais qui n'avait jamais fait couler la moindre goutte de sang.

J'entendis alors mon père qui revenait du quartier général. Il était dans une colère noire. Il avait envoyé deux hommes dont l'un de ses lieutenants pour récuperer un beau cheval dans une ferme des environs. L'affaire avait mal tourné, les deux brigands avaient du tuer le fermier et sa femme, puis en voulant tuer la fille, s'étaient fait tuer par un homme de gondor !
"Cette fille, je vais la retrouver ainsi que le meurtrier qui l'a aidé !"
"Père..."
"Je n'ai pas le temps, je pars pour Archet"
"Père c'est important, il faut qu'on parle !"
"Dans la vie, il y a ceux qui parlent, et ceux qui agissent, alors laisse moi !"
, et il sortit.
Je le vis monter sur Belzec, son magnifique alezan dont la course de vitesse était inégalée (on disait de lui qu'il allait plus vite que le vent) et s'éloigner au galop. J'hésitais un cours instant, des tas d'émotions contradictoires agitant mon cerveau.

Lorsque je le vis tomber au bout du chemin, et que des hordes de brigands me courrurent après en vociférant, j'en tirais deux devises que je dirais moi aussi plus tard à mes enfants à mes enfants :
"Rien ne sert de galoper, la flèche va plus vite"
"Ne tue jamais ton ennemi, au milieu de tous ses amis".


Peu après, ayant échappé avec peine aux brigands, je gagnais Bree ou je gagnais ma vie en exerçant des petits boulots : fabrication d'armure, de bijouterie... C'est la que je rencontra Gudrimhid, près de l'auberge du poney fringand. Sa ressemblance physique avec mon père était flagrante, et de plus, tous les deux étaient gardiens et s'intéressaient à l'histoire ancienne, mais à la différence de mon père, les buts poursuivis par Gudrimhid et par sa confrérie, se rapprochaient de l'idéal de ma mère. Je mentirais en disant que seule cette ressemblance m'a rapproché de Gudrimhid. Un soir que je trainais près de l'auberge, je vis Gudrimhid qui montrait un médaillon à une autre personne, pensant qu'il n'était pas observé. Je me souviens très bien de ce médaillon, car j'en avais fabriqués de nombreux !

Voila, vous connaissez mon secret, je suis à la fois le meurtrier de ma mère et de mon père. Je laisse maintenant à ma marraine le soin de me juger, et j'accepterai son verdict, quel qu'il soit


Thorod

<HRP> Enge, pourras tu ajouter le texte et le perso de Thorod sur le site ? Merci </HRP>
Revenir en haut Aller en bas
Enge
Archange parleur
avatar

Nombre de messages : 2574
Localisation : 6, cour des Myrtes, Ormecoin, Comté

MessageSujet: Re: Thorod   Mar 21 Aoû 2007 - 12:48

Enge parcourut attentivement le rouleau que Gud lui avait laissé. Il voulait son avis avant de le remettre aux yeux de tous.
Le regard sombre, elle se rappela cette soirée là. Un jeune homme le coeur à vif, avec une grande soif de reconnaissance ...
Il l'avait ému...
Elle se secoua. Décidément elle se ferait toujours avoir ... Elle devait prendre sur elle pour que son empathie ne prenne pas le dessus.
La plus grande partie de la confession ne lui apprenait rien. Mais le dernier passage l'inquiétait fortement. Qu'est-ce que c'était que cette histoire de médaillon ? Seuls quelqu'uns des joailliers de la guilde avaient le droit et le pouvoir de les fabriquer, seuls eux en détenaient le secret : Gwael ... et elle-même. La jeune Ybelawen allait bientôt se voir confier ce secret également.

Prenant un petit morceau de papier, elle écrivit quelques mots rapidement :
" Je veux vous voir dès votre retour de mission. Ici à Basserive, ou à Combe.
Enge"
Elle replia le papier en deux, écrivit Thorod dessus et l"épingla au dessus de la cheminée. Elle ne le cacheta pas, elle savait qu'aucun autre membre ne le lirait.



[Hrp]Texte en ligne Gwael. J'ai fais une grosse mise à jour depuis hier.[/hrp]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.biblioenge.fr
Jelena
Sage bavard


Nombre de messages : 1455

MessageSujet: Re: Thorod   Mar 21 Aoû 2007 - 15:30

Citation :
La plus grande partie de la confession ne lui apprenait rien.
Hmm tu as du lire vite.
Petite question : quel personnage de la guilde (ni Enge, nu Gud) à son BG fortement lié à celui de thorod ? (je ne parle pas de medaillon).

Thorod
Revenir en haut Aller en bas
Enge
Archange parleur
avatar

Nombre de messages : 2574
Localisation : 6, cour des Myrtes, Ormecoin, Comté

MessageSujet: Re: Thorod   Mar 21 Aoû 2007 - 16:24

Ben Mellissandre... j'ai vu ça.
elle est fabriquante d'arme ... aucun rapport avec le médaillon.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.biblioenge.fr
Jelena
Sage bavard


Nombre de messages : 1455

MessageSujet: Re: Thorod   Mar 21 Aoû 2007 - 16:55

c'est nouveau melissandre, on en vait ps parlé Smile

Thorod
Revenir en haut Aller en bas
Enge
Archange parleur
avatar

Nombre de messages : 2574
Localisation : 6, cour des Myrtes, Ormecoin, Comté

MessageSujet: Re: Thorod   Mar 21 Aoû 2007 - 16:58

Je sais bien.

Mais moi je ne convoque par Thorod pour l'histoire de Mellissandre ... mais pour celle des bijoux ...
Qu'il ai un lien avec Melli ... pour l'instant ça ne me concerne pas.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.biblioenge.fr
Jelena
Sage bavard


Nombre de messages : 1455

MessageSujet: Re: Thorod   Mar 21 Aoû 2007 - 18:01

mais t'es pas curieuse ? oups je confond IRL et RP Smile Very Happy Very Happy

Thorod
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Thorod   

Revenir en haut Aller en bas
 
Thorod
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Reboot et Itila Cala :: Les autres jeux de la communauté :: Le seigneur des anneaux online- Confrérie Itila Cala :: Background des personnages et la confrérie-
Sauter vers: